Cet ours commence vraiment à m’emmerder. C’est vrai quoi… Il me poursuit jusque sur mes jambes, jusque dans les toilettes. Pourtant , je n’ai plus cinq ans et un regard d’aigle , mais depuis deux jours maintenant je ne pense qu’à lui. C’est vraiment très con. Etre poursuivi jour et nuit par une ombre même dans la baignoire. Je vais finir par aller chercher une quenouille.

Une folle envie de fromage. J’hésite bien sur. J’ai fini ma leçon de mathématiques , sans effort. J’enfile mes deux bottes et sors de la maison. J’ai toujours rêvé d’être un ourson, moelleux, dynamique , agile comme un enfant trisomique. Mais là , depuis deux jours, je suis vraiment en réflexion ,  sur mes gardes. Je contais m’assoir tranquillement, dans mon nouveau logement devant une tasse de café , face aux champs de Mars. Et bling, la terreur , nez à nez au plutôt face à museau , grosse patte , grande gueule . Salut … Que me vaut cette sublime visite , ours ?

Quelques sous en poche, la température est idéale, en ce début de chant printanier. L’air humide , le ciel bleuté, l’esplanade à perte de vue , la folle danse de milliers d’oiseaux . J’avance sur la route rose, en direction du chemin de baies des Breton.

J’en mêne ni dans la largeur , ni dans la longueur. oh … Salut … ça ne passe pas inaperçu. C’est comme du poil à gratter dans la tête de l’intérieur. Faut que ça cesse. Hey , chaton sort de là , mille candy vegan.

Arrivant au guet, les digues ont disparu . Sur cinq mètres au moins, les eaux ont tout envahi. Je dois prendre le 4/4 car la traversée est impossible; Quel détour.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s