Quand on a réussi à se hisser au sommet de l’échelle sociale, on n’a qu’une envie, c’est de scier les barreaux pour ne pas redescendre.
                          *

Il se déplaçait toujours avec sa petite échelle sous le bras. Et quand on lui demandait pourquoi il se déplaçait avec son échelle, il répondait qu’il ne pouvait pas imaginer une seconde être privé de la possibilité de grimper à son échelle.
Et il ajoutait:

  • Ça change le point de vue quand on est au sommet de l’échelle.
  • Certes, mais encore faut-il pouvoir y accéder lui retorquait-on.
  • C’est pour cela que j’ai toujours mon échelle avec moi.
  • Et vous l’avez déjà atteint le sommet?
  • Non, mais j’y songe.
  • Comme Jacob ?
  • Oui comme mon père.
  • Vous êtes Jacobson.
  • Oui, je suis le fils de Jacob.
  • Une famille d’alpinistes, en quelque sorte ?
  • Oui, nous cherchons les sommets.
  • In excelsis.
  • Oui, au plus haut des cieux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s