La saisissant par le coude ,

je la pousse dans l’enclos

Vois ici le drame des bonnes intentions
Passant devant une formidable explosion
Vois la-bas l’incendie

Les vitres des cantines tintinnabulent

Vois ça , c’est surement un attentat

 

Ne lui caressant pas le visage , je l’étreins dans l’enclos

Vois ici , la trame de ce corps qui résiste
Sans aucune explosion
vois là -bas ce corps brûlé

Les vitres de nos anonymats ont tintinnabulé

Vois ça , c’est encore un attentat
à la pudeur cette fois

 

Même avec des voici et des voilà , la fureur du monde résiste

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s