Il n’échappera à personne -c’est donc l’évidence même- qu’elle manquait à l’appel !… Au fil des années, tous les autres avaient été conviés, présentés, honorés à leur tour. Etonnant qu’elle ne se soit pas fait connaître plus tôt ?… Il aura fallu attendre… dix ans ! Dix ans pour qu’on la sorte de sa réserve, qu’on ose la considérer et l’exposer ! Dix ans pendant lesquels on l’a évitée, contournée, et trompée avec ses nombreux rivaux ( en effet, la liste est longue !). Tant d’étapes intermédiaires pour mieux la trahir, tant de jalons pour patienter… Viendra, viendra pas ?… On se disait qu’elle sortirait en son temps, qu’on devait simplement redoubler de patience. S’en est fallu de peu qu’elle échappe une fois de plus ! Mais…, mais « les dix ans » se profilant, l’heure était venue ! Il fallait se résoudre à l’aborder de front, à la prendre à bras le corps, car on avait atteint la limite de l’épreuve. Et, surtout, on ne voulait pas s’entendre dire… « trop tard ! »…

Donc, c’est chose faite !… la voilà !… l’improbable, l’insupportable, l’insoutenable, la tant désirée, la tant différée, la tant espérée… L’ATTENTE !… En-fin !…

Elle n’a pris personne au dépourvu… L’ATTENTE !… La gestation fût longue ! Pas question maintenant de la laisser déverser son flot de romantisme, soupirs, espoirs, jalousies, douleurs, ajournements ! Elle nous en trop fait vivre pour lui accorder ce privilège romanesque !… Elle ne nous aura pas…, on connaît ses roueries de l’intérieur !

Cependant, l’épreuve n’est pas terminée ! Reste une étape, une sorte de moratoire !… Pour lire un texte au « Buffet Littéraire », on doit attendre son tour !… Cette instance, dite BL, est aussi une incontournable salle d’attente…, une école de patience avec entraînement mensuel… D’ailleurs, dans la salle, un certain agacement et une certaine nervosité, se font sentir. Discrètement certes…, car « les patients de l’écrit », tous en rond, bien calés dans leur siège, prennent leur mal en patience, calment leur fièvre, trompent leur tension, bavardent avec leurs voisins, grignotent, boivent des coups, écoutent distraitement… « Est-ce bientôt mon tour ?… Ah non… pas encore…, pas cette fois !… Combien en reste-t-il ?… Que c’est exaspérant !… Je n’en peux plus !... » Chacun guette le signal : « A vous !… Vous avez la parole ! »... Enfin !… Délivré !… C’est à moi !… J’y vais !… Une si longue attente !.. Dix ans que je ronge mon frein !… J’ose mon texte « L’ATTENTE » !… Mais ?…, mais NON !… Non voyons… ne partez pas si vite !… Attendez ! Attendez ! Je n’ai pas terminé !…

Octobre 2017.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s