Colloque interdisciplinaire,

15-16 avril 2015(Théâtre Robert Manuel)

et 17 avril 2015(Université de Rouen)

 

(Org. Lenka STRANSKY)

 

MERCREDI 15 avril — Théâtre Robert Manuel, Château de Plaisir

9h45 Accueil des participants
10h Ouverture du colloque
10h30 Patrick Otto : Mot et Flux
11h Claudia Schweitzer : L’Artiste et le Mot : un enjeu

continuel entre théorie et subjectivité 11h30 Pause

11h45 Kim Hyeonsuk : Sons et images imaginaires dans la poésie zen et le haïku

12h15 Fréderic Mathevet : Rec U Aime , concert-perfor- mance

13h Pause
14h15 Celio Paillard : Écouter les malentendus : entre

sons et sens, émergences de voix à l’œuvre 14h45 Camille Bera : La Voix au-delà des Mots : de l’extra-vocalité dans le genre 􏱃􏱄􏱅􏱆􏱇􏰈􏱈􏱉􏱊􏱅􏱄 15h15 Pause

15h30 Hélène Singer : Le cheval d’Artaud, vidéo performance

16h Gérard Pelé : Au Firmament, fanfare de chasse d’eau

􏱋􏱌􏱍􏰈 􏱎􏱏􏱐􏱅􏱐􏱑􏰈 􏱒􏱉􏱄􏱏􏰈 􏱓􏰈 􏱔􏱕􏰈 􏰲􏱐􏱖􏱅􏱖􏱉􏱗􏱊􏱘􏰈 􏱙􏱅􏱗􏱙􏱅􏱐􏱉􏰈 􏱑􏱉􏰈 􏱆􏱍􏱅􏱚􏱚􏱉􏰈 d’eau

16h30 Antonia Soulez : QUALIA,

17h Pause
17h15 Antonia Soulez, Jean-Marc Chouvel : QUALIA poésie et musique 18h Pause

20h30 Philippe Bootz, Xavier Hautbois : Fiction et poésies interactives, conférence performance

JEUDI 16 avril — Château de Plaisir

10h Gilbert Delor : The Unsees Mass de Luiz Yudo : un texte présent/absent

10h30 Nicolas Darbon : Du glyphe au borborygme : nouveaux dialogues de Sir le Mot avec Sir le Son

11h Laëtitia Derbez : Le mot comme base et inspiration d’une musique qui ne le laisse que transparaître : l’exemple des formes triangles chez Luigi Nono

11h30 Pause
11h45 Alicia Hierro, Elena Blazquèz : “R”, vidéo – perfor-

mance 12h30 Pause

14h Georges Bériachvili : F.-B. Mâche : le son de la langue, la musique des mots

14h30 Varvara Gyra : Le pouvoir des mots à travers la per- formance musicale dans l’œuvre de Jani Christou

15h Pause
15h15 Laure Gauthier : 􏱖􏱅􏱐􏱜􏱉􏰈 􏱟􏱉􏱜􏱚􏱚􏰈 􏱐􏱠􏱊 ou quand la langue sort de ses gonds
15h45 􏱖􏱅􏱐􏱜􏱉􏰈􏱟􏱉􏱜􏱚􏱚􏰈􏱐􏱠􏱊, vidéo-projection
16h30 Pause
16h45 Table ronde avec Pierre-Albert Castanet, Jean-

Marc Chouvel, Martin Laliberté, Patrick Otto, Gérard Pape 18h Pause

19h30 Jana Kluge : Galaxie Gutenberg : video-projection

————————————————————————————————-


POESIE MUSIQUE,

17h, Théâtre Robert Manuel, Poésie récitée par Antonia Soulez, improvisation Jean-Marc Chouvel (clarinette)

Antonia Soulez écrit depuis plusieurs années sur la musique mais aussi sur les sons comme elle dit « marqués par ce que fait l’événement au mot » (à propos du recueil QUALIA, publié aux éditions Delatour-France en 2014). C’est une étape sur le chemin qu’elle trace, après s’être attachée aux « Timbres » (1999), puis aux « Sons couleurs » (2010). Elle travaille également en philosophe sur la musique, exploitant plus volontiers les ressources que lui fournissent certains travaux d’une « pensée-signe ».

Dans le registre poétique, il lui importe de souligner les jeux dont la composition (elle dit « composer la poésie ») produit les formes de profération sur lesquelles le musicien est appelé à improviser. D’où pour elle l’intérêt profond de dire ses poèmes avec le musicien, selon un compagnonnage qui fait entendre les temps battus d’un souffle complexe de parole, en concomitance avec une certaine ponctuation sonore, en « contrepoint », dit le musicien. Le QUALE est ici, en écho à la philosophie, la qualité distinguée de la substance. Il vaut pour lui-même comme « matériau » d’écoute, parfois en régime de confusion (malentendu, chevauchement).

Elle présentera quelques poèmes de QUALIA sur lesquels Jean-Marc Chouvel improvisera. Le son s’y articule selon les figures que les mots prononcés parfois brefs, arrachés à la plastique verbale, suggèrent à l’œil musicien.

Ici rythme et musique font un dans une rencontre sonore. Chaque pièce est la transformée d’une idée sonore suscitée par le tracé instrumental.

Les poèmes interprétés sont :

Petit manifeste (sur les qualia sonores), Bruissante vision, Vox Balaenae (G. Crumb), Hiss, Tempétueuses, sous le ciel de la musique, le figuier au mûrier (dialogue posthume), V’la l’metro, Ecoute modifiée, email lovers, suivis de quelques autres poèmes nouvellement composés tels : Cum fuoco, Frère Jacques, c’est le vent, De dos un cormoran …

Dans la présentation qui précèdera, Antonia Soulez précisera ce que par « petit manifeste », elle entend indiquer du projet sur les QUALIA sonores.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s